L'accueil libre et gratuit à Montoly

Le mercredi :

  • de 14h à 18h             (10-15 ans)
  • de 18h30 à 21h        (16-25 ans)

Le vendredi :

  • de 16h30 à 18h30             (10-15 ans)

L’accueil libre, par définition, est… libre. Cela signifie que l’ado peut arriver dans les locaux du centre durant les heures d’ouverture au moment qui lui convient. Il peut quitter les lieux tout aussi librement. Il a le choix du moment et de la durée de sa présence et, pendant cet accueil, il a également le choix de l’activité à laquelle il souhaite participer. Il est même encouragé à devenir, s’il le désire, force de proposition. Soutenu par l’équipe, il peut être à l’origine de l’organisation d’une sortie ou de toute autre animation. Il peut aussi adhérer à une activité proposée par les professionnel.les, se «poser», discuter, jouer ou ne rien faire.

L’accueil libre vise à développer l’autonomie, le sens de la responsabilité et les compétences  du jeune à travers des expériences vécues en groupe «dans un cadre défini et modulable, dont les professionnels sont les garants». Une sorte de contrat de confiance lie les parents, les  jeunes et le lieu d’accueil.

Les activités proposées ne font pas l’objet d’un planning prédéfini par les animateurs mais les participants sont invités à constituer leurs propres projets et à proposer des sorties et des activités correspondant à leurs aspirations. Cette démarche favorise la participation des jeunes dans la détermination du programme d’animation et prend en compte leur autonomie naissante leur permettant ainsi de personnaliser leur environnement.

L'accueil libre, on y fait quoi ?

Découvrez notre vaste gamme de services professionnels. Nous mettons constamment cette page à jour, mais si vous ne trouvez toujours pas ce que vous cherchez, n'hésitez pas à nous contacter - nous serons heureux de vous aider.

Baby-foot

On y a déjà joué au moins une fois. On l’aperçoit, là, trônant fièrement dans son coin lorsqu’on pénètre à l’intérieur du café. Souvent un peu rouillé, poussiéreux, on a peu, voire jamais le souvenir de l’avoir vu dans ses beaux jours. Seul, il se fait discret, mais dès que du monde se met autour, il s’éveille et voilà alors qu’il anime les lieux alentour. Notre première rencontre avec lui s’est souvent faite au lycée, on joue des coudes pour s’y faire une place et dès qu’on y est on donne tout pour ne pas se faire dégager ! On prend du plaisir, on rage, on  rit, on se défie. II devient le ring sur lequel se joue la fierté, le territoire et les belles histoires. Vous l’aurez compris, derrière ces lignes nostalgiques légèrement romancées, c’est le
Baby-Foot que nous avons décidé de mettre à l’honneur !

Billard

Pour la plupart d’entre nous, le billard c’est une bille blanche (oui, oui, on dit bien bille et non pas boule !) que l’on propulse avec une queue sur des billes de couleurs, afin de les faire entrer dans une poche. Cependant il n'existe pas qu’une seule manière de pratiquer le billard. En effet, le billard est un sport reconnu depuis des décennies comme membre du mouvement olympique, et se compose de plusieurs disciplines, avec pour chacune d’entre elles ses règles et spécificités.

Tennis de table

Pour pouvoir jouer au ping, nous avons besoin d'au moins un copain ou copine.
Le tennis de table rassemble, connecte, rapproche les personnes. On se souvient de quand on était petit. C'est un sport créateur de lien social et de communauté. Pour la détente entre amis ou pour se faire challenger (toujours important pour progresser), la table est le lieu de rencontre.

Air hockey

Le air hockey est un jeu incontournable des salle de jeux d'arcade. Un Jeu de hockey à air pulsé pour faire glisser les palets dans la cage de l'adversaire.

Les jeunes pourront compter le nombre de palets marqués grâce au compteurs de point automatique. En jouant au Air Hockey, les jeunes développent leur adresse et leur agilité.

Un jeu idéale pour s'amuser entre amis.

Jeu de fléchettes

Qui n'aime pas jouer aux fléchettes ?

Les fléchettes c'est toujours amusant. Pourquoi ? Parce qu'il y a plus de 30 formes de jeu différentes, vous pouvez jouer seul, avec deux ou plusieurs joueurs. Un «tour de l'horloge», un «501» classique ou un jeu de «Cricket»? Peu importe, vous vous prendrez vite au jeu et découvriez le mode que vous préférez.

Jeux vidéos

Bien que les jeux soient une forme de divertissement, avec le soutien et les conseils des animateurs, les jeux vidéo bénéficient aux jeunes en les aidant à développer leur créativité, à entretenir des relations avec leurs amis et à améliorer leur réflexion stratégique.

Cela peut également aider les jeunes joueurs à développer leur persévérance pour atteindre leurs objectifs, à renforcer leur résilience et à améliorer leurs compétences en communication.

Au CRL, le temps d'utilisation des jeux vidéos est strictement encadré. 

Jeux de société

Les jeux de société sont utiles pour apprendre aux jeunes à vivre en groupe. Lors des périodes de jeux, il s’exerce en effet à écouter les autres, à partager le matériel de jeu, à respecter des règles et à attendre son tour.

D’une partie à l’autre, le jeune développe sa patience et il apprend à gérer ses émotions en cas de défaite. 

Les jeux de société offrent également plusieurs avantages sur le plan cognitif, langagier et moteur. Ils développent la capacité d’attention, la mémoire, l’esprit logique, le sens de l’observation et le langage. La manipulation de pions, de cartes et de dés permet aussi à votre enfant de développer sa motricité fine.

Certains jeux font appel à la créativité, tandis que d’autres développent des habiletés qui seront utiles à l’école, comme jouer avec les chiffres, les lettres et les mots ainsi qu’apprendre à s’exprimer à voix haute.

Activités manuelles

Pratiquer des activités manuelles permet d’avoir une certaine dextérité, agilité, régularité dans ce que l’on fait. Cela fait aussi travailler la concentration et la mémoire. C’est aussi un moyen de s’exprimer et de faire travailler son imagination et sa créativité. Le dessin et la peinture, par exemple, sont à la portée de tout le monde. Pas besoin de faire des choses compliquées pour exprimer ses sentiments.

Aussi, quand les activités manuelles se font en groupe cela permet de créer des liens, de voir du monde.

Un avantage qui revient souvent et une des vertus principales des travaux manuels est la satisfaction de créer de ses propres mains. Les jeunes ressentent une certaine fierté de créer un projet de A à Z et de voir son aboutissement. Cela est très valorisant.

 

 

Ateliers cuisine

Beaucoup de jeunes refusent de manger de nouveaux aliments par peur de l’inconnu. Le fait de renifler, manipuler, peser, couper et nommer les aliments les encourage à y goûter. La transmission culinaire joue donc un rôle d’éducation alimentaire majeur. Les jeunes chefs seront aussi plus enclins à consommer des plats équilibrés plutôt que des aliments transformés industriels. Si le jeune grimace face à une assiette de légumes verts, le fait de les cuisiner avec lui peut l’inciter à changer d’avis. C’est pour cela que dans l’ensemble, les nutritionnistes encouragent la création d’ateliers de cuisine.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.